MALNOÏA Génie méconnu

Malnoïa - Paralleles

L’album Surface of arts de l’artiste Malnoïa, encensé par la revue Parallèles. Chronique parue dans le n°10 de décembre 2009. Ceux qui auront loupé ce disque auront été prévenus !

Attention , un génie méconnu a été repéré entre la place Châteauneuf et les quais de la Loire ! Un jeune mec à peine sorti de l’enfance qui annonce 5 albums au compteur, le dernier (Malnoïa : Surface of arts) scotchant aux murs tous ceux qui l’écoutent. Il s’appelle Pierre Mottron et bientôt tout le monde connaîtra son nom. Son attitude, ses aptitudes et son exigence nous rappellent un gamin du nom de Fred Landier qui trés vite s’imposa sous le nom de Rubin Steiner. La comparaison n’inclut pas le style ; Pierre Mottron oeuvre dans le romantisme et l’émotion, donne du coeur à l’électronique et propose un concept d’écriture proche de la musique classique. Il puise en Ravel, en l’électro, sans jamais s’alourdir de références de chapelles. Il y a du Air en ce jeune homme, du Robert Wyatt aussi voire du Björk. Il nous parle musique comme l’on parlerait d’un film, d’une peinture ; il transmute le pictural en sons et ainsi nous amène à l’adoption de son univers sans nous forcer ou nous contraindre ; sa musique est populaire, chiadée mais universelle, ouverte à tous et donc bâtie pour la rencontre d’un grand public.

Bookmark and Share
Laisser une réponse