MALNOÏA Comme de la médecine douce

Malnoïa - Publikart.net

Le magnifique premier album de Malnoïa, Surface of arts, chroniqué par Publikart.net.

Malnoïa est une création de Pierre Mottron (autrement appelé B-LogiQ lors de ses collaborations avec MC Miscellaneous ou encore Abâdon) sortie sous le label associatif La Mais°n. L’album, surface of arts, nous invite au voyage avec d’innombrables expérimentations douces à l’humeur largement électro. C’est bercé par des textes de Xavier Colautti et quelques guests (Hidekazu Wakabayashi, Post-Agnès et Edouard Kuchiman) que le « spectateur » découvre, apaisé, un monde débordant de créativité imaginaire.

L’album de Malnoïa s’écoutera volontiers les soirs d’égarement pour les uns ou de simple détente pour les autres. Il s’en dégage une zenitude à toute épreuve, non loin de ce que pourrait être une bande originale d’un Kim Ki Duk encore en gestation. L’ambiance de Surface of arts est un peu comme ces plans figés qu’a pu nous offrir notre cher Takeshi Kitano. L’album a il faut dire un quelque chose de cinématographique minimaliste proche d’un A scene at the sea, par exemple. Un style qui l’éloigne du grand public mais abreuve une identité forte.

Malnoïa - Surface of arts - Stickers

L’ensemble est pour autant varié puisqu’il offre des passages aux sonorités diverses : un piano largement représenté, un discret aspect jazzy, et bien sûr des moments purement électros souvent agrémentés de vocals bardés d’effets numériques. Avec tous ces artifices, les titres restent d’une sobriété à toute épreuve qui dénote la qualité de l’assemblage, très bien pensé.

Malnoïa, c’est un peu comme de la médecine douce : un monde parallèle à celui de la musique qui, si on se laisse convaincre, peut se révéler redoutablement efficace.

Retrouvez la chronique sur Publikart.net.

Bookmark and Share
Laisser une réponse