AZERTI Suivez le guide

Azerti La Maison

À l’occasion de la sortie de son second album, Jour de marché, c’est Oli Azerti qui passe à la moulinette de l’interview Mais°n. L’occasion de découvrir celui qui écrit et compose, le sorcier derrière le projet Azerti. Et comme il ne peut pas s’en empêcher, l’exercice classique de l’interview devient ici un bel exemple de glissement du disque à l’homme, avec humour, calage et décalage.

Qui es-tu ? Loup y es-tu ? M’entends-tu ?

Pas un loup. Plutôt un chat, c’est-à-dire fainéant, sachant s’incruster dans la maison pour y profiter de la nourriture et des câlins. De plus doté d’une très bonne ouïe je t’entends parfaitement.

Un second album ça fait quoi ?

1. Totale remise en question. 2. Nouvelles bases de réflexion. 3. Nouvelles méthodes de composition. 4. Un gros ronron.

Musique électronique ? Chanson ?

Toujours difficile à définir tant ces termes orientent invariablement vers des genres très précis et formatés. Azerti, il faut l’essayer avant de l’adopter. Et justement les 3 morceaux qui sont en écoute sur le site (www.label-maison.org) donnent une assez bonne idée du style.

Pourquoi s’investir dans la musique et/ou dans l’associatif aujourd’hui ?

Pour ma part, la musique n’est pas un choix. C’est juste que… je ne peux pas m’en empêcher. L’associatif par contre en est un (un choix), c’est la meilleure solution pour n’importe qui de s’adonner à l’activité qui l’intéresse, d’échanger, s’enrichir, chaleur humaine et discussions interminables au clair de lune.

Selon toi, c’est quoi La mais°n ? Comment s’est fait la rencontre ?
Azerti - Jour de marché - Le déballage

La mais°n est un incubateur de vocations, autant dans ses productions que dans ses ateliers. La mais°n croit aux rêves et n’a jamais peur des préjugés. La mais°n met les pieds où d’autres n’ont même pas l’idée d’aller, pourfendant partout l’inculture et signant son nom sur la tranche du LP. La rencontre s’est faite par hasard, simplement parce que je suis un lucky guy.

Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

En général je fais ce qui me plaît, sauf quand mon compte en banque est vide. Auquel cas, comme tout le monde ou presque je cherche du travail.

Comment et quand écoutes-tu de la musique ?

À l’instant, un CD acheté récemment, tout en répondant à tes questions. D’autres fois du mp3, du streaming, de la vidéo, de la radio, de la musique en live que ce soit en concert, dans la rue ou le métro… N’importe comment, n’importe quand, et surtout n’importe quoi.

Comment imagines-tu la musique dans 100 ans ?

On écoutera du flightbatucoupé en thoughtransfer6. J’en suis sûr.

Quel est ton dernier coup de cœur musical ?

Désolé si c’est pas tout neuf : Elis & Tom (Elis Regina et Tom Jobim – 1974).

Comment est la maison de tes rêves ?

Téléportative.

Les sujets de tes morceaux sont un peu politiques non ?

Non, la politique se doit de proposer des solutions. Dans mes morceaux je ne fais que critiquer et tourner les choses en dérision, ce qui n’est pas une attitude très constructive.

Pour conclure, en 3 mots ?

Votez pour moi !

Bookmark and Share
Laisser une réponse