AZERTI Récréaction rafraîchissante

Azerti - Longueur d'Ondes

Le premier album d’Azerti, Maison, chroniqué par Longueur d’Ondes (n°37, Hiver 2006).

Qui ne se plaît pas à inventer une histoire autour d’un disque ? A l’origine de ce premier album d’Azerti, on imagine une gentille scène de ménage ou bien une remontrance parentale : « Plutôt que faire le zouave dans le salon, allez jouer de la batterie… de cuisine ! » Et c’est ainsi que naissent des vocations. Anne Sigaud et Audrey Bastard se sont ainsi retrouvées dépourvus de leurs instruments habituels. Elles ont alors improvisé de drôles de partitions avec cliquetis de casserole ou rythmique boisée sur table de cuisine. Aujourd’hui, leur duo Azerti accouche de cette récréation rafraîchissante, où tous les sons proviennent d’objet domestiques.

Azerti - Longueur d'Ondes

Cette musique dadaïste rappelle l’univers décalé et poétique de Pram (Too Pure), autres fondus du bocal. Vous pouvez vous initier à la recette « Maison » grâce a sa partie CD Rom plutôt ludique. A noter qu’il s’agit du premier opus du label… La Mais°n créé par le savant électro abstrakt Vadim Vernay.

Bon, rendons à César… Nos amis de Longueur d’Ondes, une fois n’est pas coutume, on commis un léger contresens. Le projet Azerti est un projet solo, mené par l’artiste Oli Azerti, où son conviés différentes chanteuses. Pour ce premier album, il s’agit bien d’Audrey Bastard et Anne Sigaud…

Bookmark and Share
Laisser une réponse