AZERTI Donne des frissons

Azerti - La mine

La Mine, le fanzine désormais incontournable de notre région, nous offre un bien bel article, à la fois présentation de La mais°n et interview d’Azerti à l’occasion de la sortie de son second album. Extraits :

Nous sommes biens dans « La mais°n » et un homme « Azerti » en vaut deux. Voici deux déductions troubles, mais qui m’arrange. Autre exemple à deux balles, le jour de marché ne sera plus jamais pareil après l’écoute du « Jour de marché » d’Azerti. Imaginez-vous, baguenaudant entre les étals colorés et les cris âpres et rudes des maraîchers. Et là, ressentir l’envoûtement d’une musique qui interpelle, qui fait travailler un peu le cerveau, qui ne ressemble à première vue à pas grand chose, mais voilà, à s’y frotter et refrotter, ça donne des frissons.

Azerti La Mine
De bons frissons. Cette musique flotte sur des sources classiques, traditionnelles, ethniques, jazz, électro, apaisée par un duo vocal, joliment féminin, tendance famile Double Six et / ou Michel Legrand. Cet envoûtement, n’est pas sans faire penser qu’une certaine religiosité habite cette musique. Les titres pourraient être une suite de mantra. Pourraient ! Que dalle ! Les textes de ces psaumes sont emplis d’humour, parfois noir.

Article par CeOl et LDT, paru dans La mine n°32, novembre-décembre 2011. Et un grand merci à toute l’équipe des mineurs pour leur soutien !

Bookmark and Share
Laisser une réponse